0

Troubles du sommeil, comment aider votre enfant?

Troubles du sommeil, comment aider votre enfant à dormir paisiblement ?

Le rêve de tous les parents est de dormir et avec les troubles du sommeil, la quantité de sommeil n’est pas suffisante ni pour les parents ni pour les enfants. Qui a dit « dormir comme un bébé » ? Pour les parents qui ont des enfants qui ne dorment pas bien comme moi, vous rigolez, non ? 😉

Comme de mauvaises nuits entrainent forcément une humeur massacrante, on ne va pas se mentir. Même les parents parfaits ont besoin de dormir ! Il est primordial d’essayer de trouver une solution. En attendant demandez de l’aide autour de vous, famille et amis, c’est le moment d’intervenir. Il faut prendre soin de vous pour prendre soin de vos loulous. Avec le recul, vous verrez que c’est primordial !

bébé qui dort

Le rituel

Instaurez le plus tôt possible un rituel pour le coucher. Ainsi votre enfant saura que quand vous entamez les étapes du rituel, il est temps pour lui de dormir. Une petite chanson, un petit câlin bercé dans vos bras. Il permet la transition entre la phase d’éveil et la phase de sommeil.

Par contre, même si c’est adorable que notre bébé s’endorme dans nos bras, évitez de lui donner cette habitude. Pensez qu’un bébé ça grandit et quand son  poids va augmenter, cela sera moins drôle de l’endormir 😉

Et pensez à votre moment de couple. Si vous êtes bloqué(e) tous les soirs jusqu’à l’endormissement de votre loulou, vous ne profiterez plus de votre chéri(e). Et ce n’est pas une bonne habitude. Je sais, vous allez vous dire elle est casse-bonbon de dire ça, mais pensez à la nuit. Si votre enfant a besoin de vos bras pour s’endormir, il devra vous appeler la nuit dès qu’il se réveille.

Vu comme cela, vous comprenez mon conseil ?

 

Lumière la nuit

Ne leur mettez rien si tout va bien. Les veilleuses avant 2 ans, ce n’est pas nécessaire d’après les pédiatres. Si vous voyez qu’il est stressé, vous pouvez quand même essayer. Ensuite, les terreurs nocturnes et les cauchemars font leur apparition et une petite lampe pourra apaiser.

Les terreurs nocturnes et les cauchemars c’est pareil ? Pas du tout. Pour les terreurs nocturnes, il est primordial de ne pas réveiller votre enfant et de ne pas prendre votre enfant dans les bras car il dort. Vous pouvez lui poser une main sur son ventre pour l’apaiser et lui parler avec une voix toute douce, mais c’est tout. Le lendemain ils ne se souviennent de rien. C’est assez troublant et j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à me retenir de prendre mon aîné dans les bras quand il était en crise, mais la première fois je ne savais pas et le fait de le prendre a tout empiré.

Les terreurs ont plutôt lieu dans les premières heures de sommeil tandis que les cauchemars à partir de 3/4 heures.

troubles du sommeil

Partager son lit

Faire du cododo les premiers mois surtout quand on allaite, c’est super confortable alors on n’hésite pas mais à partir de 3 ans, on évite. Les peurs arrivent et s’amplifient vers 3/4 ans et vous ne ferez que renforcer l’idée qu’il est plus en sécurité avec vous que tout seul dans sa chambre. Et avec oedipe, il vaut mieux réserver le lit au papa et à la maman.

Quand notre enfant fait un cauchemar, on lui fait un gros câlin et on le raccompagne dans son lit. Croyez moi, j’étais super fatiguée avec l’arrivée des jumeaux, je n’avais pas l’énergie de me battre pour raccompagner le grand (4 ans) et j’ai fait une erreur, je le reconnais. Il s’est mis à venir toutes les nuits et il ne voulait plus retourner dans son lit. Je parle donc avec mon expérience après bien sûr vous faîtes ce que vous voulez, personne n’ira vérifier ce que vous faîtes dans votre chambre 😉

Pour aider à vaincre les périodes de peurs et d’endormissement difficile, vous pouvez donner une cuillère de sirop  quiétude   

Vous pouvez même remplir une bouteille de sirop vide d’eau avec un tout petit peu de sirop, c’est super efficace quand il n’arrête pas de se plaindre qu’il a mal ici et là.

 

Le doudou ou la tétine

Avoir son petit objet auquel notre enfant tient peut l’aider à se calmer en cas de peurs.

Le phénomène de succion est intense chez certains nourrissons, une tétine est la bienvenue dans ce cas là. Pour d’autres, ils auront choisi une peluche ou un lange qui était dans leur berceau pour les accompagner dans leur phase d’endormissement ou de tristesse.

 

troubles du sommeil

les reflux internes

Les troubles du sommeil peuvent venir de reflux internes qui réveillent votre enfant. Les réveils ont souvent lieu pendant les premières heures de sommeil et votre loulou se calme en buvant son biberon. Vous pouvez voir avec votre médecin.

 

l’ostéopathie

N’hésitez pas à emmener votre loulou voir un ostéopathe pour vérifier que tout va bien. L’osthéopathie fait des miracles !

 

Si votre enfant n’a aucun problème, vous pouvez essayer de nombreuses sciences comme le magnétisme, la répartition des énergies dans la maison, … Après il faut y croire mais quand on ne dort pas, on est souvent prêt à essayer beaucoup de choses 😉

 

Votre enfant a fait ses nuits a quel âge ?

A-t-il eu ou a-t-il des troubles du sommeil ? Comment avez-vous réglé le problème ?

On trouve souvent des solutions en écoutant des témoignages, alors n’hésitez pas à tout nous raconter.

 

Je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

0

Comment éviter la gastro pendant l’hiver ?

Comment éviter la gastro pendant l’hiver ?

En ce moment, 3 régions sont concernées par une épidémie de gastro. Quels gestes peut-on faire pour l’éviter ? Je vais vous donner quelques petites astuces, car c’est vraiment la maladie qu’on appréhende avec des enfants. Nettoyez le vomi et le caca toute la journée, ce n’est la passion de personne…Enfin ce n’est pas la mienne 😉

En plus, pas de crèche, de nounou ou d’école donc c’est vraiment la galère. Autant essayez de l’éviter !

médecin qui consulte pour une gastro

 

  1. C’est la base à faire toute l’année mais on se lave souvent les mains (après être allé aux toilettes, après être allés dans des lieux publics, après avoir touchés des poignées de porte de lieux publics, avant chaque repas…)
  2. On nettoie régulièrement les jouets de tes enfants (en effet, selon le nombre de jouets de l’enfant, cela peut durer des heures 😉

astuce, on fait couler un petit bain et on met tous les jouets sans électronique avec un petit peu de désinfectant écologique)

3.  On évite le partage (ce n’est pas sympa mais en période de gastro, chacun pour soi) Chacun garde ses microbes !

4. On change régulièrement les essuie-mains. Le mieux serait d’en avoir un par personne, mais c’est de la théorie. En pratique, à part les mères parfaites, c’est compliqué.

5. On évite également en cas d’épidémie autour de nous les épices, les crudités et les oeufs, les aliments crus et les laitages. On privilégie le riz, les bananes et les compotes de                                pommes.

enfant malade qui est examiné

6. On s’hydrate bien. N’hésitez pas à donner de la soupe

7. On se couvre bien. Bonne excuse pour acheter un polaire en fausse fourrure trop joli que vous avez vu la semaine dernière dans un magasin. L’alibi est tout trouvé 😉 Vous pourrez répondre, les microbes prolifèrent en milieu froid.

8. On ne partage pas les serviettes de bain

9. On ne mélange pas les brosses à dents

10. Vous pouvez donner à votre enfant du charbon activé si une personne « toxique » a été en contact avec lui.

11. On mise sur une bonne santé intestinale de votre enfant. Donnez lui des céréales entières, des légumineuses et des fruits et légumes.

enfant qui a la gastro

Avec tous ces conseils, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour éviter la contagion et surtout éviter des nuits horribles ! Vous me direz si vous avez éviter l’épidémie de gastro haut la main.

Vous avez d’autres astuces de grand-mère ?

En tout cas je croise les doigts pour vous.

Je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moucher bébé, un véritable sport durant l’hiver !

Moucher bébé est un véritable sport durant l’hiver

Moucher un bébé, c’est simple bien sûr. C’est ce que nous pensons tous avant d’avoir notre loulou.

En vérité, moucher devient vite un véritable calvaire! Si vous avez déjà mouché un bébé vous voyez de quoi je parle.

Pourtant il n’y a pas le choix, les médecins ne donnent plus rien comme médicaments contre les rhumes. A part les moucher, il fait attendre que ça passe. Et si nous ne les mouchons pas, cela tombe sur les bronches et là, ça craint !

Alors je vais vous dire quelles méthodes vous pouvez utiliser et vous n’aurez plus qu’à les essayer. Ensuite, vous me dîtes laquelle vous préférez et comment se sont passés vos essais. Je ne sais pas pourquoi, mais je vais bien rire.

moucher bébé

 

Quelles méthode utiliser ?

Le sérum physiologique est plébiscité par de nombreuses personnes. Quand on voit faire les médecins ou les auxiliaires de puériculture, c’est tellement facile. Quand arrive notre tour pour faire exactement comme eux, étrangement cela ne fonctionne pas.

Bébé bouge, on tente de tenir sa tête mais il s’énerve et bouge encore plus dans tous les sens. C’est un carnage. Si vous êtes comme moi, tout est mouillé autour de votre bout de chou sauf son nez !

Un conseil de maman experte, vous donnez un jouet dans ses mains et vite, vous videz la pipette. Si vraiment vous ne trouvez pas un jouet qui le captive assez pour oublier le sérum, vous jouez le dernier joker qui est très vilain mais hyper efficace, c’est le portable.

Je ne comprends pourquoi pas leurs yeux s’illuminent autant à la vue de cet objet. Ils n’attendent pourtant pas d’emails ou de snpachats 😉

Si vous réussissez à verser la pipette, moi je n’ai pas l’impression de le soulager mais plutôt de l’avoir encore plus encombré. Rassurez moi et dîtes moi que cela n’arrive pas qu’à moi.

Il paraît que ça finit par venir.

Il faut le faire le plus souvent possible alors demandez à votre médecin un calmant quand votre bébé a un rhume, cela vous aidera à rester calme.

Il existe aussi des sprays d’eau de mer pour nettoyer les narines.

Si jamais il est plus grand, voici une petite comptine pour apprendre à se moucher avec petit ours brun .

 

Le mouche bébé                                                        

Il existe des mouches bébés manuels et électriques. C’est une question personnelle.

Pour les manuels, ne vous inquiétez pas, vous n’aspirez pas la morve dans votre bouche. Elle est retenue ! Ouf 😉

Moi, j’aime bien un peu d’aide. Juste le sérum phi, je n’y arrive pas. J’ai l’impression de mieux les moucher avec un mouche bébé.

Pour les électriques, vous n’avez qu’à appuyer et cela aspire. Certains estiment que l’aspiration est faible. En même temps, il ne faut pas aspirer la narine non plus.

Pour éviter les rhumes, on protège bébé avec un tour de cou, un bonnet ou une cagoule. Si il y a beaucoup de vent, n’hésitez pas à mettre la protection de pluie, elle protègera votre bébé.

Et vous, comment vous mouchez votre bébé ?

Je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment bien démarrer l’allaitement maternel?

Comment bien démarrer l’allaitement maternel?

Le secret de la réussite pour allaiter est de bien démarrer l’allaitement. Pour se mettre dans de bonnes dispositions, on ne s’attend pas à ce que tout se passe comme sur des roulettes. Il y aura sans doute quelques difficultés si c’est une première, des interrogations mais vous verrez que vous réussirez !démarrer l'allaitement

Peut être que tout sera fluide pour vous, profitez-en, vous êtes une veinarde 😉 Il vaut mieux que vous vous prépariez à être persévérante.

photo-1509116043833-3233ceed8153

Tout d’abord, on se fait confiance. On écoute les conseils de chacun, ils ne disent peut-être pas que des bêtises, mais au final on fait comme on a envie, ok ?! Donc je résume, on fait « oui, oui » avec la tête mais en vrai, on fait ce qu’on veut. On a porté 9 mois ce petit bout en nous donc même si nous ne sommes pas des expertes, on a créé un lien quand même.

 

On ne stresse pas. Pour la première tétée, on est épuisées. N’oublions pas que nous avons fait un véritable marathon. Mettre une petite merveille au monde n’est pas une chose facile, vous ne trouvez pas ? Alors pour la tétée de bienvenue, on ne se complique pas. On pose bébé au niveau de nos seins et vous serez surprise de voir qu’il va ramper pour arriver tout seul comme un grand jusqu’au téton. C’est assez impressionnant d’observer le flair qu’ils ont. Ils sont petits mais ils ne sont pas bêtes, ils savent où boire un petit coup pour fêter leur arrivée.

 

photo-1528569409061-dfb85e3c68d9

 

On observe son bébé, c’est lui qui est notre meilleur allié. Si on voit qu’il fait des gestes avec sa bouche, qu’il commence à bouger la tête, on y va. Propose le sein. Pour le choix des positions, c’est à vous de voir dans laquelle vous êtes le mieux.

On n’attend pas, surtout au départ sinon il va être énervé et tout va être plus compliqué. Il n’aura pas la sagesse d’attendre patiemment. Il va s’énerver et bouger dans tous les sens donc quand on ne maîtrise pas, cela complique un peu 😉

 

Le repos est très important. C’est la clé de la réussite pour beaucoup de choses. C’est facile à dire mais pas à faire, je sais avec un nourrisson qui peut demander beaucoup d’attention. Ce qu’on peut éviter, on n’hésite pas. On laisse tomber les petits plats mijotés, Merci Uber eat ou Picard de nous soulager. On évite les visites si on se sent fatigués. La poussière ce n’est pas grave. C’est bon pour l’immunité, c’est ce qu’on dit, non ? !

 

On boit beaucoup. Moi, je me préparais tout le temps un verre d’eau que je buvais pendant la tété sinon j’avais l’impression que j’allais me desséchée  !

 

On n’hésite pas à faire appel à des professionnels de la lactation (vous devez en avoir dans votre hôpital ou dans votre clinique)ou vous pouvez vous tourner vous vers quelqu’un qui fait partie de la Leche. Ils vous donneront plein de conseils pour bien démarrer l’allaitement.

 

On prend soin de ses tétons. Après chaque tétée, on met un peu de lait maternel sur les tétons puis on place un film plastique alimentaire. Et oui, c’est la nouvelle méthode que j’ai apprise pour mes twins à la mater. Et en effet, c’est pas mal du tout ! Si vous avez des crevasses qui arrivent, mettez vite des compresses de gel Medela ! Elles vont vous soulager et surtout aider à cicatriser rapidement. Les feuilles de choux fonctionnent bien également. N’oubliez pas d’en demander à votre chéri 😉

 

allaitement dans un parc

Voici mes petits conseils pour bien démarrer l’allaitement même si il y en beaucoup d’autres. Vous avez aimé ? Dîtes moi ce que vous en avez pensé !

D’ailleurs, vous avez des astuces vous aussi ?

 

Je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

 

Comment le papa peut-il aider pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, comment le papa peut-il aider ?

Il doit être aux petits soins le papa. Les phrases du style « Je ne suis pas malade, je suis enceinte ». On oublie pour notre chéri. Nous allons mettre au monde ses héritiers alors on doit être traitées comme des princesses !

 

papa aux petits soins

 

 

 

 

 

 

 

 

° Pour bien commencer la journée, petit déjeuner au lit. Excuse = Il ne faut pas trop bouger au réveil, c’est le matin que les nausées sont les plus fortes.

° Il doit vous aider pour les tâches ménagères, on pourrait même pousser en disant vous remplacer 😉 En effet, porter des courses est beaucoup trop dangereux ! Et le ménage n’en parlons pas ! Les produits sont toxiques, l’aspirateur fait mal au dos, le mieux est de s’abstenir !

° Il doit vous aider à occuper votre journée. Ce n’est pas si simple de ne rien faire pendant la journée, vous ne trouvez pas ? !. Des magazines, un abonnement à un site de séries en streaming sont les bienvenus ! C’est important les séries avec des mamans, c’est vraiment pour vous entraîner dans votre rôle…

photo-1532706302136-347336b002ec

° Il ne peut rien vous refuser. C’est tellement important d’avoir le moral pendant la grossesse ! Ce n’est pas de votre faute. vous ne faîtes pas un caprice, ce sont les médecins qui le disent 😉

° Préparer la chambre de bébé. La peinture même si elle est non polluante n’est pas recommandée pour les femmes enceintes. Les mouvements avec les rouleaux ou les pinceaux ne sont pas bons et risquent de provoquer des contractions. En revanche, au niveau choix déco, c’est vous. Vous avez tout le temps souhaité pour parcourir les sites de déco de chambres de bébés.

° Vous massez ! C’est très important ! Le dos est tellement sollicité comme nous l’avons vu précédemment. Et le massage détend. On ne dirait pas mais n’avoir aucun impératif à la fin de la grossesse nous laisse du temps libre pour penser et commencer à stresser. Le papa peut vous mettre de la crème anti-vergetures, vous aider à préparer votre périnée avec l’huile weleda

° Vous offrir des sous-vêtements (de grossesse). Il existe de la jolie lingerie confortable mais sexy.

° Vous accompagner pour les cours de préparation à l’accouchement. Il doit être au point pour vous aider.

futur papa

Vous êtes d’accord avec moi ? J’espère 😉

Et ne vous dîtes pas que j’exagère, vous verrez ça passe vite une grossesse !

Je vous embrasse,

Mlle B

 

2

Durant la grossesse, on en a plein le dos !

Soulager son dos pendant la grossesse !

Durant la grossesse, le dos est mis à rude épreuve ! Je vous préviens, vous allez certainement avoir mal au dos dû à la modification de votre colonne vertébrale. Les douleurs touchent le plus souvent les lombaires et descendent sur les fesses voire même les cuisses. Vous savez qu’on ne peut pas ou bien on doit éviter au maximum les médicaments, alors voici quelques conseils pour soulager votre dos et le préserver.

Je vais vous donner quelques idées pour soulager votre dos quand sentirez des petits tiraillements ou pour vous éviter de trop le solliciter.

 

belly-1434852_960_720

1) On évite les chaussures à talon. Pour les accrocs, vous serez peut être en manque mais même si vous ne souffrez pas en les portant ce n’est pas bon pour votre colonne vertébrale. Les talons amplifient la cambrure du dos. Privilégiez les petites compensés.

 

2) On porte une ceinture  dès qu’on ressent une gêne et on la porte souvent surtout en cas de grossesse gémellaire. Elle aide à répartir le poids du bébé et vous soulage.

ceinture pour soulager votre dos pendant la grossesse

3) Reposez-vous ! Le sommeil est le principal allié pendant la grossesse. On ressent moins de gêne quand on est reposé. Notre corps est très sollicité pendant cette période, chouchoutons le !

C’est une bonne excuse pour vous allonger à l’heure de la vaisselle 😉

 

4)Vous pouvez dire à vos maris que c’est moi qui ai donné cet ordre mais on évite le ménage, en particulier l’aspirateur ! On porte le moins possible ! Profitons-en les filles ! Au final, tous les privilèges ne durent que 9 mois, c’est court !

 

5) Pratiquez un sport doux pour continuer de tonifier votre dos mais en douceur. On privilégie la natation qui est le sport « chouchou » pour les femmes enceintes, le yoga, la marche, la gym douce.

 

6) On fonce voir un ostéopathe dès que les douleurs sont présentes, n’attendez pas d’être coincée. Vous serez tellement bien après ! Renseignez vous et choisissez un ostéopathe spécialisé pour les femmes enceintes.

back-massage-2852486_960_720

 

7) On évite les longs trajets en voiture. Vous verre dès que vous ferez de la voiture avec votre bidon arrondi, vous serez des tiraillements dans le dos.

 

8) On essaye de préserver le dos avec de bonnes postures qui le sollicitent le moins possible. Quand on se baisse pour attraper quelque chose, on plie les genoux pour repartir le poids.

Pour mettre vos chaussures, on s’assoit.

 

9) Le coussin d’allaitement vous soulage également la nuit pour bien dormir. Voici comment le placer, http://www.coussindegrossesse.com/coussin-dallaitement/

coussin d'allaitement

10) Le dernier conseil, celui que je préfère c’est faîtes vous masser ! Faîtes vous offrir des milliers de massage ! On est tellement bien après. Moi, j’en ai fait un à la fin de ma deuxième grossesse (j’attendais des jumeaux) donc j’étais énorme et l’institut avait un espèce de moule gonflable avec un trou au milieu pour pouvoir s’allonger sur le ventre et cette sensation est géniale quand on ne peut plus le faire.

 

Toutes ces petites idées vont vous aider à traverser la grossesse sans des douleurs trop intenses et vous éviteront de devoir prendre des médicaments. On le rappelle, mais le mieux est d’éviter toute prise de médicament pendant la grossesse.

Et vous, vous avez des petites astuces qui vous ont soulagé les maux du dos ?

Je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

 

 

Quelle préparation à l’accouchement choisir ?

Quelle préparation à l’accouchement allez-vous choisir ?

Heureusement, nous n’arrivons pas à l’accouchement sans préparation. Il se prépare et il existe plusieurs façon de le préparer. Vous avez droit à 8 séances de préparation remboursées par la sécurité sociale.

Savez-vous la ou lesquelles vous allez choisir ?

Je vais vous aider à y voir plus clair et à bien choisir pour arriver aussi détendue que cette femme enceinte 😉 (en dessous)

quelle préparation choisir ?

La « classique »

C’est la plus théorique, mais qui peut rassurer beaucoup de futures mamans. Le papa pourra participer à certaines séances surtout celles qui concernent l’accouchement à proprement parlé. Vous parlerez anatomie, respiration, les différentes positions pour accoucher . En gros, vous parlerez grossesse, allaitement et accouchement !

 

En piscine

On sait toutes que l’eau a nombreux bienfaits; elle détend, muscle en douceur, soulage le dos et le corps tout entier.  Vous pouvez la pratiquer dès le début de la grossesse car elle ne comporte aucun risque pour votre bout de chou et permet de faire du sport en douceur.

 

Haptonomie

Elle permet au papa de rentrer en contact avec le bébé grâce au toucher. Comme il ne le porte pas, c’est plus facile pour lui de réaliser qu’il y a vraiment une vie dans le ventre de sa femme.

Le lien est noué grâce à des caresses, des petites pressions sur le ventre. Bébé devrait rapidement venir au contact des mains, se blottir contre elles. Cette préparation sera utile pour le papa pour le jour J pour épauler la maman.

 

haptonomie

 

Le chant prénatal

Grâce au chant prénatal, tu apprendre à maîtriser ton souffle, travaille le périnée et les abdominaux tout en t’amusant. C’est une vraie préparation à l’accouchement. Vous êtes en communion avec bébé. Le son de votre voix va créer un lien avec votre loulou. A commencer dès le 1 er trimestre si vous le souhaitez.

le chant prénatal

L’acupuncture

Les bienfaits sont multiples. Elle peut aider à retourner votre bébé qui est en positon de siège par exemple. C’est très efficace pour préparer l’accouchement surtout si vous ne souhaitez pas de péridurale, car c’est un anti douleur naturel. Les aiguilles agissent sur le périnée et le col de l’utérus en les assouplissant. Vous pouvez commencer vers le 7 ème mois.

Le yoga prénatal

Il permet de maintenir une activité physique douce. Le yoga permet de te renforcer physiquement et mentalement. Il aide à maîtriser le stress le jour J. C’est une activité à pratiquer avec plusieurs futures mamans donc c’est également un moment sympathique à partager avec d’autres personnes qui se posent peut être les mêmes questions.

pregnancy-2221950_960_720

L’hypnose

Elle permet également de préparer l’accouchement et d’apprendre à gérer la douleur ou de diminuer la peur et l’appréhension.

Le but est souvent de pouvoir se mettre en situation d’auto-hypnose le jour J . Je vous la conseille si vous avez peur des aiguilles ou si vous ne souhaitez pas de péridurale.

Comme vous allez apprendre à gérer la douleur, vous pourrez accoucher naturellement. LEs séance sont souvent enregistrées et vous pouvez les réécouter plusieurs fois chez vous pour continuer seule la préparation et ainsi arriver à vous mettre en auto-hypnose le jour J.

Vosu arriverez à revenir dans un état serein toute seule.

La sophrologie

Elle vous apprend à vous détendre et à vous relaxer. Votre sophrologue vous apprend à prendre conscience de votre corps afin de le maîtriser pendant l’accouchement. Vous allez savoir respirer  et apprendre à gérer la douleur des contractions.

sophrologie, yoga

 

Peut être que votre sage femme est formée à plusieurs méthodes de préparation à l’accouchement. Sinon certains cabinets qui regroupent plusieurs sages-femmes peuvent vous proposer plusieurs choix.

Demander à votre gynécologue également si une méthode vous tente, il sera sans doute vous conseiller.

C’est intéressant de pouvoir essayer plusieurs choses, mais pour la première grossesse, faîtes le maximum de séances classiques pour bien voir tous les aspects de l’accouchement et de l’après accouchement.

Laquelle vous tente le plus ? En avez-vous essayé lors d’une grossesse précédente et que vous a-t-elle appris ?

Je vous souhaite un bon week-end,

je vous embrasse,

Mlle B

Angoisse de se séparer de ses parents, première grande étape !

Comment gérer l’angoisse de la séparation ?

Généralement, cette période de l’angoisse de la séparation intervient entre 6 et 9 mois. Comment se manifeste-t-elle ? Votre loulou va se mettre à pleurer dès que vous le posez ou dès que quittez la pièce. Ce n’est pas un caprice, c’est un moment vraiment difficile pour lui.

Il va être collé à vous. Rassurez vous, c’est une période normale. C’est même bon signe car il s’affirme en tant que « je » et distingue bien les personnes qu’il connaît des autres.

L’avantage pendant cette période est que vous avez un alibi tout fait quand vous ne voulez pas le donner à quelqu’un 😉 (je sais, je suis vilaine)

La règle dans cette situation, on câline et on rassure. Il y a plus dur à faire, non ? On aime ça câliner notre bout de chou, yeeeaaahhhh !

angoisse de la séparation

Et surtout je vous conseille de prendre votre enfant pour un bébé en ne le prévenant pas de vos absences. Je le considère comme un adulte et je lui dis ce que je vais faire et que je reviens après. Cela aura 2 impacts positifs, vous le rassurez et vous développez son vocabulaire pour plus tard.

On ne part surtout pas discrètement pour éviter les pleurs, vous ne feriez que renforcer ce sentiment d’abandon. (Je sais on est tous tenté de faire ça quand on est pressé).

Autre idée, jouez avec votre loulou en mettant en scène votre séparation. On peut jouer à un vrai cache cache, à caché/ coucou avec les mains, à cacher son doudou derrière une porte et il réapparaît. Toutes ces petites mises en scènes le feront rire et lui permettront de lui apprendre que ce n’est pas parce qu’on ne voit plus une personne, qu’elle ne reviendra plus.

Malin le lynx ! Vous jouez et vous apprenez ! Cette règle vaut pour tout enseignement avec les enfants.

angoisse de la séparation

Enfin, je vous conseille de lui apprendre à avoir confiance en lui. Ne le gardez pas toujours dans les bras. Posez le avec des jouets à côté de vous. Il vous voit mais il vit sa petite vie de bébé et c’est pas mal aussi.

Bien sûr, si il a besoin d’être pris dans les bras et d’avoir un câlin, on fonce !

Si vous commencez une adaptation à la crèche ou chez la nounou pendant cette phase, ne stressez pas. Chaque enfant est différent et réagira à sa manière.

N’oubliez pas que vous avez affaire à des professionnels et qu’elles sauront vous conseiller le mieux possible pour votre loulou afin que l’adaptation se déroule le mieux possible.

Peut être qu’elle sera un peu plus longue, mais le plus important c’est le bonheur de votre enfant.

Si votre enfant pleure quand vous venez le chercher (juste à ce moment là) ne lui en voulez pas. Les enfants font souvent ceci avec leur figure d’attachement.

Traduction ; c’est rassurant cela signifie qu’il tient à vous et qu’il vous fait assez confiance pour pouvoir tout relâcher nerveusement.

L’angoisse de la séparation c’est la première étape à laquelle vous allez avoir à faire face.

family-2972208_960_720

 

Avez-vous déjà vécu l’angoisse de la séparation ? Cela a-t-il duré longtemps ?

Comment l’avez-vous vécu ?

Je vous souhaite un bon week-end,

je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

Le lait maternel; comment conserver au mieux tous ses bienfaits ?

Comment conserver au mieux le lait maternel pour préserver tous ses bienfaits ?

Choisir d’allaiter c’est bien mais c’est fatiguant surtout quand vous devez tirer votre lait parce que vous devez vous absenter. Cela demande du temps et de l’organisation. Alors si votre méthode pour conserver le lait maternel n’est pas la bonne et que vous perdez tous les bienfaits, c’est vraiment dommage !

Je vais vous donner quelques petits conseils afin que votre lait soit conservé dans les meilleures conditions.

 

conservation du lait maternel

Medela par cette petite affiche nous rappelle les grandes règles à respecter

le lait maternel

A température ambiante c’est à dire entre 19 et 22 degrés, vous pouvez conserver 4 heures votre lait.

Attention avec l’été aux fortes chaleurs, préférez le froid du réfrigérateur pour éviter la prolifération de bactéries.

Si vous ne faîtes que tirer votre lait, mettez un autocollant avec l’heure et le jour où vous l’avez fait pour éviter les doutes et les mélanges.

Enfin, si vous avez trop de lait que vous n’utiliserez pas dans les 2 jours, congelez-le, vous pourrez ainsi le conserver 4 mois !

Pour le congeler, je vous conseille les sachets de congélation spécifiques. N’oubliez pas d’écrire la date. Ils sont très pratiques à stocker et à transporter.

Une fois décongelé, vous ne le conservez que 2 heures à température ambiante et 24 heures (maximum) au réfrigérateur.

breast-feeding-1582923_960_720

 

Si jamais, vous avez trop de lait, faîtes en don aux services de grands prématurés, ils en ont besoin ! Ce serait bête de le jeter ! Quand on tire son lait, on sait que cela représente du temps et de l’énergie.

Bien sûr, privilégiez le lait fraîchement exprimé, il est à la bonne température et possède toutes les vitamines.

 

Vous arrive-t-il de tirer votre lait ? En quelle circonstance ?

Je vous souhaite un bon allaitement,

Mlle B

Si vous voulez plus d’informations sur ce sujet, n’hésitez pas à lire ces articles

https://www.medela.fr/allaitement/experience-de-maman/conserver-et-decongeler-lait-maternel

https://www.lllfrance.org/1232-conservation-du-lait-maternel

 

Poussées dentaires, comment les reconnaître et les soulager ?

Comment reconnaître les poussées dentaires et les soulager ?

C’est votre premier et vous ne savez pas quels sont les signes des poussées dentaires ?

Votre enfant bave, a une légère fièvre, a mal, mastique tout ce qu’il trouve, a le sommeil perturbé ? Ne vous inquiétez pas, ce sont les dents qui préparent leur arrivée et souvent elles sont très coquines.

Le plus embêtant est que le travail peut durer très, très longtemps avant d’avoir la chance de voir un petit morceau blanc percer la gencive.

 

poussées dentaires

 

Pour le sommeil, que pouvez-vous faire ? 

C’est le moment de laisser les grands-parents s’en occuper un petit peu, n’est-ce pas une bonne idée ? Ils seront ravis de les voir pendant la nuit 😉

Sinon n’hésitez pas a surélever la tête en plaçant un oreiller sous le matelas au niveau de la tête. Etre allongé complètement à plat augmente la douleur comme pour les otites.

 

Pour soulager la douleur, n’hésitez pas à lui proposer un anneau de dentition que vous aurez placé préalablement au réfrigérateur (le froid anesthésie un peu).

Il pourra mordiller et soulager sa gencive.

Vous avez des anneaux jouets que votre loulou pourra utiliser aussi bien pour jouer que pour mordiller quand il en ressentira le besoin.

Les-Amis-Safari-anneau-de-dentition---3m----------------

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez également des anneaux sucettes qui remplaceront la tétine classique provisoirement. Pratique, il se coince dans la bouche mais possède une partie à mordiller.

poussées dentaires

Voici un exemple d’anneau réfrigérant

anneau réfrigérant pour les poussées dentaires

Pour compléter, des gels existent pour masser la gencive et aide à diminuer la douleur.

 

Pour la bave, cela varie d’un bébé à l’autre. Pour éviter que vos vêtements soient tout mouillés, pensez à lui mettre un petit bandana autour du coup. Quand il sera trop mouillé, vous pouvez le changer.

Cela évite de lui irriter son petit cou. Il a assez d’être gêné avec les dents.

 

Les autres signes des poussées dentaires sont les joues rouges, les fesses roses, une odeur de selle acide …

 

Et le conseil le plus important pour cette période qui peut s’avérer pénible est « soyez patients « . N’oubliez pas que pour certains enfants la douleur et la gêne sont très fortes.

Donc un petit conseil, sortez le porte-bébé si votre enfant est grognon. Le fait d’être en position debout le soulagera et surtout sentir votre présence l’apaisera.

 

baby-1465887_960_720

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bon courage. Ne vous inquiétez pas, elles finiront toutes par sortir 😉

Bonne journée,

Mlle B