Les crises de colère de l’enfant : Pourquoi ?

Les crises de colère : une étape classique de la croissance et de la maturation de l’enfant.

Les crises de colère de l’enfant sont des états de tension et de crise très désagréables pour les parents mais également pour les enfants. Il s’agit de comportements excessifs chez les enfants, provoqués par leur impatience et par la colère qu’ils ressentent face à l’impossibilité d’obtenir ce qu’ils veulent, au moment où ils le veulent.

Les raisons les plus courantes de ces crises sont pour :Les crises de colère

  • Attirer l’attention
  • Obtenir quelque chose qu’ils veulent
  • Prouver leur autonomie et leur indépendance
  • Des objectifs qu’ils se sont fixés mais qu’ils n’ont atteints
  • L’impatience et la jalousie

 

Les premières crises de l’enfant

Les premières crises de colère de l’enfant apparaissent généralement dès l’âge de  2 ans et sont fréquentes jusqu’à 4 ans. Selon des spécialistes, les crises de colère sont des états normaux et fréquents, qui font partie de la croissance des enfants. Dans ces âges, les crises de colère s’expriment par un manque d’habilité cognitive et de langage. Sans ces outils ils ne peuvent pas affronter et résoudre les problèmes qu’ils rencontrent.Les crises de colère

Entre 18 mois et 2 ans, les crises de l’enfant sont souvent dues à un besoin qu’ils n’arrivent pas à transmettre aux parents, bien que les parents essayent de les satisfaire et de les comprendre au mieux. Cela génère une certaine frustration chez l’enfant. Puis entre 3 et 4 ans, les enfants deviennent plus autonomes et s’expriment mieux. Ils sont plus conscients de leurs besoins et de leurs désirs et se montrent plus convaincants dans leurs actions.

Généralement, à partir de ces âges les crises de colère diminuent si nous les gérons bien. Pour cela, nous devons détecter ce qui provoque les colères et communiquer avec l’enfant en restant patient et positif.

Les crises de colère tardives peuvent cacher d’autres types de situations

Les crises de colère disparaissent à partir de l’âge de 4 et 5 ans chez la plupart des enfants mais ce n’est pas toujours le cas. Nos enfants grandissent et dans certains cas, cette façon d’agir est maintenue au fil du temps, ce qui est généralement très frustrant pour les parents. De 6 à 9 ans les enfants ont un meilleur langage pour exprimer leurs sentiments et leur développement cognitif devrait leur permettre de gérer leur frustration et leur colère sans faire une crise. Mais certains enfants se sentent accablés par leurs émotionsLes crises de colère et n’ont pas le même rythme de développement que les autres. Ils ont besoin d’un peu plus de réconfort avec un doudou par exemple.  Il existe aussi des cas où les enfants ont appris que grâce à ce comportement, ils résolvent le conflit et n’ont pas besoin de développer d’autres outils. Dans ces cas,  les parents devraient trouver les causes de ces crises et  agir en conséquence. Cependant, certains enfants ont besoin d’aide pour apprendre d’autres façons de résoudre leurs conflits.

 

Si malgré tout, les crises de colère continuent, il est préférable de consulter un spécialiste afin que l’enfant apprenne à gérer et contrôler ses propres émotions. À travers ces comportements, il peut y avoir d’autres raisons qui peuvent causer ces crises.

Parmi ces comportements, on peut rencontrer :

  • des troubles d’hyperactivité avec déficit de l’attention
  • un QI élevé
  • des états d’anxiété
  • des difficultés d’apprentissage
  • des difficultés sensorielles entre autres causes

Pour conclure, les crises de colère peuvent être une étape classique de la croissance de l’enfant ou elles peuvent se révéler par d’autres raisons plus profondes. À surveiller et dans le doute consulter un spécialiste.

Mathilde et Mariana