Sevrer son bébé n’est pas un jeu d’enfant !

Cela paraît très simple, mais en réalité, il vaut mieux se préparer en se disant que ça va être compliqué !

baby-729365_640

Le sevrage n’est pas une chose simple, ni pour la mère, ni pour l’enfant.

Le point le plus important est que la maman doit être prête sinon le bébé va le ressentir et cela sera plus dur pour lui d’accepter le biberon.

Il ne se fait pas du jour au lendemain d’ailleurs il n’est pas obligé d’être total. Le sevrage se prépare étape par étape afin que vous ne souffriez pas.

Si vous supprimez une tétée par un biberon tranquillement, votre corps va s’habituer et vous n’aurez pas mal aux seins.

Pour faciliter les choses niveau poitrine, commencer par supprimer la tétée où vos seins sont les moins remplis (fin d’après-midi) sinon vous ne supporterez pas le temps d’attente jusqu’a la prochaine tétée. Vos seins surtout et vos tee-shirts 😉 Un coussinet d’allaitement ne suffira pas …

baby-696978_640

Il est préférable que ce soit le papa ou une tierce personne qui donne le biberon et que vous ne soyez pas dans la pièce sinon le bébé va sentir votre lait et refusera le biberon.

Autre conseil que mon médecin m’a donné, mais qui ne plaira pas à tout le monde est de ne pas céder en donnant le sein s’il ne veut pas le biberon, car il saura qu’il lui suffit de pleurer pour que vous craquiez.

Honnêtement c’est super dur et on culpabilise car en même temps ce sont nous, les mamans, qui choisissons d’allaiter et quand on décide notre bébé doit s’adapter, ce n’est pas facile.

Il ne voulait pas boire au biberon, cela a duré 4 jours pour qu’il finisse par accepter de prendre le biberon le soir. C’est la première tétée que j’avais choisi de supprimer.

Il pleurait, il nous regardait avec ses petits yeux et du coup on culpabilisait à fond !

kids-613592_640

Le premier soir j’avais craqué en donnant la tétée pour le consoler, mais après je me suis dit que si je voulais que ça ne dure pas il fallait qu’on résiste.

Il s’est endormi deux fois de fatigue à force de pleurer. Cela parait horrible d’écrire cela noir sur blanc mais au bout de 4 jours il a accepté le biberon et ensuite c’était bon.

Je pensais que cela aurait été plus facile car au départ j’avais tiré mon lait et je lui avais donné au biberon qu’il avait accepté directement.

Comme il avait bu directement le biberon, je disais à tout le monde que je n’aurai aucun souci pour le sevrer, mais comme je n’avais plus continué à tirer mon lait pour lui donner, il n’avait plus l’habitude.

Cela est dur pour bébé d’accepter le biberon au lieu du sein, car il n’a plus notre odeur qui le rassure et la texture de nos mamelons n’est pas la même que le caoutchouc du bib.

De plus, le système de succion avec des tétines normales n’est pas le même.

C’est pourquoi je vous conseille les biberons avec les tétines Medela avec lesquels votre bout de chou pourra boire de la même manière qu’il tète.

Biberon-medela-calma-150-1_1399046724

Pour faciliter les choses, pensez à acheter des tétines spéciales comme les Medela , Bébé Confort ou les Tommee Tippee qui respectent la forme du sein et essayent de reproduire au maximum l’allaitement.

Biberon-Tommee-Tippee-Closer-to-Nature-340ml     Bibern_270_ml_vidrio_30000821_1400603920-1

Pour faciliter la prise du biberon, vous pouvez commencer par tirer votre lait, car le lait infantile n’a pas le même goût et la tétine est un autre changement. Cela évite de cumuler les nouveautés.

Essayez d’anticiper le sevrage si vous reprenez à travailler, car c’est déjà une étape importante pour bébé. Pour lui, ne plus être avec vous la journée et ne plus prendre le sein sera trop brusque.

Evitez de cumuler un déménagement, le début chez la nounou ou à la crèche avec le sevrage.

Dernier conseil, certains disent que le lait infantile est plus fort que le lait maternel donc dosez moins que les quantités inscrites sur la boîte.

Commencez par ne pas mettre beaucoup de lait dans l’eau puis ajoutez au fur et à mesure.

Bien sûr essayez cette solution uniquement si votre bébé ne veut pas boire le lait infantile.

Dernière solution, si vous bébé a 4 mois et refuse catégoriquement le lait infantile, commencez la diversification.

J’espère que le sevrage se passera le mieux possible.

Je croise les doigts pour vous.

Mlle B