6

Baby blues, Comment l’éviter et s’en débarrasser ?

Comment éviter et se débarrasser du baby blues ?

C’est une vraie tempête hormonale que vous ressentez, tout votre corps est chamboulé ! Ce n’est pas rien, vous avez mis au monde la plus belle des merveilles du mondes 😉

Après l’accouchement, il n’est pas rare de faire un petit baby blues. C’est une vraie tempête hormonale que vous ressentez, tout votre corps est chamboulé !

Comment savoir qu’on en fait un ?

Vous pleurez pour un rien ? vous vous sentez nulle ? Vous faîtes bien un petit baby blues. Il apparaît souvent vers le troisième jour après l’accouchement et ne dure que quelques heures voire quelques jours. Ce n’est pas grave, beaucoup de femmes en font mais il faut l’admettre et prendre soin de vous.

Vous n’êtes pas obligée de le dire si vous avez honte (et entre nous c’est ridicule car presque toutes les femmes ressentent un chamboulement à l’arrivée d’un bébé). Il est même légitime, vous étiez la star quand vous étiez enceinte et on vous à volé la vedette !

Pour l’éviter, je vais vous donner les mêmes conseils que pour le faire disparaître.

 

Règle numéro 1, on se repose pour éviter le baby blues!!!!!

La fatigue de l’accouchement, les premières nuits qui sont hachées et souvent trop courtes nous épuisent et déclenche souvent ce phénomène.

On essaie au maximum de se faire aider afin de pouvoir faire des petites siestes. Ne croyez pas que vous êtes nulle en demandant de l’aide, au contraire. Le sommeil st la clé du bonheur.

J’ai une amie qui a eu une super idée. Elle l’a joué à l’américaine. Au lieu de demander des cadeaux de la part des amis et de la famille, pourquoi ne pas leur demander de vous concocter de bons petits plats. On n’a pas le temps de cuisiner au début. C’est tout juste si on a réussi à s’habiller à la fin de la journée.

C’est le bon prétexte pour manger de bons petits plats fait maison. Les repas c’est bon pour le moral !

On se fait aider pour le ménage (beaucoup de mutuelles prennent en charge une aide à domicile) et on se fait aider pour la nuit aussi (famille, amis ou même étudiantes sage femme par exemple).

 

baby blues , comment l'éviter ?

 

Règle numéro 2, on ne reste pas seule. On voit du monde !

On a tendance à vouloir rester seule pour ne pas avoir d’impératif or ce n’est pas vraiment une bonne idée. Il faut voir du monde, parler. Bien sûr, les excès ne sont pas bons, des temps seuls sont importants.

On ne s’enferme pas dans une boule. Rester seule avec son bébé toute la journée peut être angoissant et fatiguant.

 

Règle numéro 3 , on ne s’oublie pas !

Votre bébé est important mais vous aussi ! Il faut d’abord prendre soin de vous afin de pouvoir s’occuper des autres. C’est un principe que vous devez garder en tête pour toujours.

Nous ne sommes pas que des mamans . Sur instagram beaucoup de mamans blogueuses utilisent le hashtag #onnestpasquedesmamans et c’est vrai.

C’est même primordial, pour bien s’occuper de nos enfants il faut être bien dans sa tête et dans son corps donc on prend l’air et on sort avec ses amis et son conjoint.

 

Règle numéro 4, vous pouvez prendre une aide légère 

Je vous conseille de faire une cure d’oméga 3 dès notre accouchement pour nous aider à faire face au manque de sommeil.

Vous pouvez prendre de l’homéopathie (voyez avec votre sage femme, elle vous conseillera ) comme des fleurs de bach

 

 

Il y a même des papas qui sont touchés par le baby blues. Il n’est pas grave mais surtout il faut le prendre en main pour ne pas tomber dans une dépression post-spartum qui pour le coup peut être grave. Elle touche 10 et 20% des femmes et est souvent très tabou. Il n’est pas facile de dire qu’on n’aime pas notre enfant ou qu’on n’y arrive pas en tant que maman or on ne reçoit aucune formation pour devenir mère 😉

Alors prenez soin de vous et surtout ayez confiance en vous, vous allez devenir une super maman !

Avez-vous fait un petit baby blues ou une dépression lors d’un précédent accouchement ?

Je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

 

Comment le papa peut-il aider pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, comment le papa peut-il aider ?

Il doit être aux petits soins le papa. Les phrases du style « Je ne suis pas malade, je suis enceinte ». On oublie pour notre chéri. Nous allons mettre au monde ses héritiers alors on doit être traitées comme des princesses !

 

papa aux petits soins

 

 

 

 

 

 

 

 

° Pour bien commencer la journée, petit déjeuner au lit. Excuse = Il ne faut pas trop bouger au réveil, c’est le matin que les nausées sont les plus fortes.

° Il doit vous aider pour les tâches ménagères, on pourrait même pousser en disant vous remplacer 😉 En effet, porter des courses est beaucoup trop dangereux ! Et le ménage n’en parlons pas ! Les produits sont toxiques, l’aspirateur fait mal au dos, le mieux est de s’abstenir !

° Il doit vous aider à occuper votre journée. Ce n’est pas si simple de ne rien faire pendant la journée, vous ne trouvez pas ? !. Des magazines, un abonnement à un site de séries en streaming sont les bienvenus ! C’est important les séries avec des mamans, c’est vraiment pour vous entraîner dans votre rôle…

photo-1532706302136-347336b002ec

° Il ne peut rien vous refuser. C’est tellement important d’avoir le moral pendant la grossesse ! Ce n’est pas de votre faute. vous ne faîtes pas un caprice, ce sont les médecins qui le disent 😉

° Préparer la chambre de bébé. La peinture même si elle est non polluante n’est pas recommandée pour les femmes enceintes. Les mouvements avec les rouleaux ou les pinceaux ne sont pas bons et risquent de provoquer des contractions. En revanche, au niveau choix déco, c’est vous. Vous avez tout le temps souhaité pour parcourir les sites de déco de chambres de bébés.

° Vous massez ! C’est très important ! Le dos est tellement sollicité comme nous l’avons vu précédemment. Et le massage détend. On ne dirait pas mais n’avoir aucun impératif à la fin de la grossesse nous laisse du temps libre pour penser et commencer à stresser. Le papa peut vous mettre de la crème anti-vergetures, vous aider à préparer votre périnée avec l’huile weleda

° Vous offrir des sous-vêtements (de grossesse). Il existe de la jolie lingerie confortable mais sexy.

° Vous accompagner pour les cours de préparation à l’accouchement. Il doit être au point pour vous aider.

futur papa

Vous êtes d’accord avec moi ? J’espère 😉

Et ne vous dîtes pas que j’exagère, vous verrez ça passe vite une grossesse !

Je vous embrasse,

Mlle B

 

PMA, Comment gérer cette aide pour avoir un bébé?

Être aidés pour avoir un bébé, c’est la PMA. Comment gérer cette période ?

Ce n’est pas toujours facile d’avoir recours à la procréation médicalement assistée(PMA). Dans l’idéal, tout le monde aimerait que les mamans soient enceintes dès qu’elles le souhaitent. Or, ce n’est pas toujours le cas. Les raisons sont diverses, l’âge (la fertilité décroît pour les femmes dès 25 ans), problèmes d’infertilités, les perturbateurs endocriniens …

 

pma . Tout pour avoir un bébé

 

Ne vous dîtes surtout pas que vous n’êtes pas assez bien, c’est faux ! Et surtout commencez le protocole de manière positive. C’est un peu un sujet tabou. Les gens ne racontent pas sans raison qu’ils ont été aidés. On n’a pas forcément envie de ressasser une période parfois vécue douloureusement ou bien on ne souhaite pas que les autres sachent.

Vous verrez que si vous commencez à parler autour de vous de vos difficultés, vous serez étonné(e)s de constater que beaucoup de personnes de votre entourage ont été aidées ou connaissent des personnes qui ont été aidées. C’est rassurant, car au final il y a eu beaucoup de bébés à l’arrivée !

Comment gérer cette période dans le couple ?

C’est souvent une période assez difficile. Selon les résultats, « la personne » qui semble avoir des problèmes  » se sent souvent responsable et a du mal à l’accepter. Il y a souvent une grosses remise en question alors que cela ne sert a rien, mais nous sommes humains et nous réagissons souvent ainsi.

Ensuite vient la période des piqûres, des traitements hormonaux. Et là, on va se l’avouer, notre humeur est un peu « Jean qui rit, jean qui pleure ». Et dans ces cas là, pensez à moi et dîtes vous « Ça va marcher ! » . C’est important d’y croire !

Tout est un peu organisé entre tous les rendez-vous médicaux, les dates d’ovulation … On peut être gêné par cette médicalisation de la grossesse, mais n’oubliez pas que vous pouvez profiter de cette période pour mettre un peu de piment entre vous. Quand vous devez vous abstenir, profitez-en pour partager des moments différents (comme un escape game, le symbole est fort. Vous faîtes équipe pour avoir un bébé;)). C’est l’occasion de casser la routine !

Ensuite, vient la période de l’attente et c’est ce qui est le plus dur, souvent ! Cela va-t-il fonctionner ?

On se fait des plaisirs en attendant, on ne se refuse rien. Le moral c’est important, non ? Votre banquier comprendra bien … 😉

Et vous verrez, je suis sûre qu’un petit bébé pointera bientôt le bout de son nez !

 

crédit photo lyna johnes

crédit photo lyna johnes

Devez-vous lui dire que vous avez été aidés ?

C’est à vous de voir, mais les bébés dès la grossesse ressentent tellement de choses qu’il vaut mieux ne rien cacher.

Ce n’est pas honteux et cela prouve que vous le désiriez au plus profond de vous ce petit être !

 

pma

Avez-vous été eu recours à une PMA? comment l’avez-vous vécu ? Avez-vous des conseils à partager ?

Je vous embrasse fort et vous souhaite un bon week-end,

Mlle B