6

Baby blues, Comment l’éviter et s’en débarrasser ?

Comment éviter et se débarrasser du baby blues ?

C’est une vraie tempête hormonale que vous ressentez, tout votre corps est chamboulé ! Ce n’est pas rien, vous avez mis au monde la plus belle des merveilles du mondes 😉

Après l’accouchement, il n’est pas rare de faire un petit baby blues. C’est une vraie tempête hormonale que vous ressentez, tout votre corps est chamboulé !

Comment savoir qu’on en fait un ?

Vous pleurez pour un rien ? vous vous sentez nulle ? Vous faîtes bien un petit baby blues. Il apparaît souvent vers le troisième jour après l’accouchement et ne dure que quelques heures voire quelques jours. Ce n’est pas grave, beaucoup de femmes en font mais il faut l’admettre et prendre soin de vous.

Vous n’êtes pas obligée de le dire si vous avez honte (et entre nous c’est ridicule car presque toutes les femmes ressentent un chamboulement à l’arrivée d’un bébé). Il est même légitime, vous étiez la star quand vous étiez enceinte et on vous à volé la vedette !

Pour l’éviter, je vais vous donner les mêmes conseils que pour le faire disparaître.

 

Règle numéro 1, on se repose pour éviter le baby blues!!!!!

La fatigue de l’accouchement, les premières nuits qui sont hachées et souvent trop courtes nous épuisent et déclenche souvent ce phénomène.

On essaie au maximum de se faire aider afin de pouvoir faire des petites siestes. Ne croyez pas que vous êtes nulle en demandant de l’aide, au contraire. Le sommeil st la clé du bonheur.

J’ai une amie qui a eu une super idée. Elle l’a joué à l’américaine. Au lieu de demander des cadeaux de la part des amis et de la famille, pourquoi ne pas leur demander de vous concocter de bons petits plats. On n’a pas le temps de cuisiner au début. C’est tout juste si on a réussi à s’habiller à la fin de la journée.

C’est le bon prétexte pour manger de bons petits plats fait maison. Les repas c’est bon pour le moral !

On se fait aider pour le ménage (beaucoup de mutuelles prennent en charge une aide à domicile) et on se fait aider pour la nuit aussi (famille, amis ou même étudiantes sage femme par exemple).

 

baby blues , comment l'éviter ?

 

Règle numéro 2, on ne reste pas seule. On voit du monde !

On a tendance à vouloir rester seule pour ne pas avoir d’impératif or ce n’est pas vraiment une bonne idée. Il faut voir du monde, parler. Bien sûr, les excès ne sont pas bons, des temps seuls sont importants.

On ne s’enferme pas dans une boule. Rester seule avec son bébé toute la journée peut être angoissant et fatiguant.

 

Règle numéro 3 , on ne s’oublie pas !

Votre bébé est important mais vous aussi ! Il faut d’abord prendre soin de vous afin de pouvoir s’occuper des autres. C’est un principe que vous devez garder en tête pour toujours.

Nous ne sommes pas que des mamans . Sur instagram beaucoup de mamans blogueuses utilisent le hashtag #onnestpasquedesmamans et c’est vrai.

C’est même primordial, pour bien s’occuper de nos enfants il faut être bien dans sa tête et dans son corps donc on prend l’air et on sort avec ses amis et son conjoint.

 

Règle numéro 4, vous pouvez prendre une aide légère 

Je vous conseille de faire une cure d’oméga 3 dès notre accouchement pour nous aider à faire face au manque de sommeil.

Vous pouvez prendre de l’homéopathie (voyez avec votre sage femme, elle vous conseillera ) comme des fleurs de bach

 

 

Il y a même des papas qui sont touchés par le baby blues. Il n’est pas grave mais surtout il faut le prendre en main pour ne pas tomber dans une dépression post-spartum qui pour le coup peut être grave. Elle touche 10 et 20% des femmes et est souvent très tabou. Il n’est pas facile de dire qu’on n’aime pas notre enfant ou qu’on n’y arrive pas en tant que maman or on ne reçoit aucune formation pour devenir mère 😉

Alors prenez soin de vous et surtout ayez confiance en vous, vous allez devenir une super maman !

Avez-vous fait un petit baby blues ou une dépression lors d’un précédent accouchement ?

Je vous embrasse,

Mlle B