1

Troubles du sommeil, comment aider votre enfant?

Troubles du sommeil, comment aider votre enfant à dormir paisiblement ?

Le rêve de tous les parents est de dormir et avec les troubles du sommeil, la quantité de sommeil n’est pas suffisante ni pour les parents ni pour les enfants. Qui a dit « dormir comme un bébé » ? Pour les parents qui ont des enfants qui ne dorment pas bien comme moi, vous rigolez, non ? 😉

Comme de mauvaises nuits entrainent forcément une humeur massacrante, on ne va pas se mentir. Même les parents parfaits ont besoin de dormir ! Il est primordial d’essayer de trouver une solution. En attendant demandez de l’aide autour de vous, famille et amis, c’est le moment d’intervenir. Il faut prendre soin de vous pour prendre soin de vos loulous. Avec le recul, vous verrez que c’est primordial !

bébé qui dort

Le rituel

Instaurez le plus tôt possible un rituel pour le coucher. Ainsi votre enfant saura que quand vous entamez les étapes du rituel, il est temps pour lui de dormir. Une petite chanson, un petit câlin bercé dans vos bras. Il permet la transition entre la phase d’éveil et la phase de sommeil.

Par contre, même si c’est adorable que notre bébé s’endorme dans nos bras, évitez de lui donner cette habitude. Pensez qu’un bébé ça grandit et quand son  poids va augmenter, cela sera moins drôle de l’endormir 😉

Et pensez à votre moment de couple. Si vous êtes bloqué(e) tous les soirs jusqu’à l’endormissement de votre loulou, vous ne profiterez plus de votre chéri(e). Et ce n’est pas une bonne habitude. Je sais, vous allez vous dire elle est casse-bonbon de dire ça, mais pensez à la nuit. Si votre enfant a besoin de vos bras pour s’endormir, il devra vous appeler la nuit dès qu’il se réveille.

Vu comme cela, vous comprenez mon conseil ?

 

Lumière la nuit

Ne leur mettez rien si tout va bien. Les veilleuses avant 2 ans, ce n’est pas nécessaire d’après les pédiatres. Si vous voyez qu’il est stressé, vous pouvez quand même essayer. Ensuite, les terreurs nocturnes et les cauchemars font leur apparition et une petite lampe pourra apaiser.

Les terreurs nocturnes et les cauchemars c’est pareil ? Pas du tout. Pour les terreurs nocturnes, il est primordial de ne pas réveiller votre enfant et de ne pas prendre votre enfant dans les bras car il dort. Vous pouvez lui poser une main sur son ventre pour l’apaiser et lui parler avec une voix toute douce, mais c’est tout. Le lendemain ils ne se souviennent de rien. C’est assez troublant et j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à me retenir de prendre mon aîné dans les bras quand il était en crise, mais la première fois je ne savais pas et le fait de le prendre a tout empiré.

Les terreurs ont plutôt lieu dans les premières heures de sommeil tandis que les cauchemars à partir de 3/4 heures.

troubles du sommeil

Partager son lit

Faire du cododo les premiers mois surtout quand on allaite, c’est super confortable alors on n’hésite pas mais à partir de 3 ans, on évite. Les peurs arrivent et s’amplifient vers 3/4 ans et vous ne ferez que renforcer l’idée qu’il est plus en sécurité avec vous que tout seul dans sa chambre. Et avec oedipe, il vaut mieux réserver le lit au papa et à la maman.

Quand notre enfant fait un cauchemar, on lui fait un gros câlin et on le raccompagne dans son lit. Croyez moi, j’étais super fatiguée avec l’arrivée des jumeaux, je n’avais pas l’énergie de me battre pour raccompagner le grand (4 ans) et j’ai fait une erreur, je le reconnais. Il s’est mis à venir toutes les nuits et il ne voulait plus retourner dans son lit. Je parle donc avec mon expérience après bien sûr vous faîtes ce que vous voulez, personne n’ira vérifier ce que vous faîtes dans votre chambre 😉

Pour aider à vaincre les périodes de peurs et d’endormissement difficile, vous pouvez donner une cuillère de sirop  quiétude   

Vous pouvez même remplir une bouteille de sirop vide d’eau avec un tout petit peu de sirop, c’est super efficace quand il n’arrête pas de se plaindre qu’il a mal ici et là.

 

Le doudou ou la tétine

Avoir son petit objet auquel notre enfant tient peut l’aider à se calmer en cas de peurs.

Le phénomène de succion est intense chez certains nourrissons, une tétine est la bienvenue dans ce cas là. Pour d’autres, ils auront choisi une peluche ou un lange qui était dans leur berceau pour les accompagner dans leur phase d’endormissement ou de tristesse.

 

troubles du sommeil

les reflux internes

Les troubles du sommeil peuvent venir de reflux internes qui réveillent votre enfant. Les réveils ont souvent lieu pendant les premières heures de sommeil et votre loulou se calme en buvant son biberon. Vous pouvez voir avec votre médecin.

 

l’ostéopathie

N’hésitez pas à emmener votre loulou voir un ostéopathe pour vérifier que tout va bien. L’osthéopathie fait des miracles !

 

Si votre enfant n’a aucun problème, vous pouvez essayer de nombreuses sciences comme le magnétisme, la répartition des énergies dans la maison, … Après il faut y croire mais quand on ne dort pas, on est souvent prêt à essayer beaucoup de choses 😉

 

Votre enfant a fait ses nuits a quel âge ?

A-t-il eu ou a-t-il des troubles du sommeil ? Comment avez-vous réglé le problème ?

On trouve souvent des solutions en écoutant des témoignages, alors n’hésitez pas à tout nous raconter.

 

Je vous embrasse,

Mlle B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommeil, le sujet le plus important pour les jeunes parents !

Le sommeil, c’est le nerf de la guerre !

Tous les parents sont d’accord, le sommeil c’est vraiment important. Qui dit sommeil pour les parents, dit sommeil pour les enfants aussi. Nous allons voir comment nous pouvons aider votre enfant à dormir paisiblement.

La première règle essentielle est de coucher bébé sur le dos pour sa sécurité. Cette position permet de diminuer le risque de mort subite du nourrisson.

Ensuite, il faut créer un espace cocooning avec de jolies couleurs tendres, des lumières douces et vous ajoutez des mélodies apaisantes. Le choix de la veilleuse est très important.

Les bébés aiment se sentir apaisés. Ils n’aiment pas se sentir perdus dans un grand lit. Vous pouvez opter pour l’emmaillotage ou pour un cale bébé.

 

sommeil bébé

 

Pour aider votre bout de chou à faire ses nuits, différencier bien le jour et la nuit. Ne fermez pas les volets ou les rideaux pour l’aider à dormir.

Instaurez un rituel du coucher en lui faisant un câlin, chantant une chanson. Le contact physique est très important pour les nourrissons. N’écoutez surtout pas les conseils de vos grands-mères, « laisse le pleurer sinon tu vas être esclave » et « il va faire sa voix « … Un bébé qui pleure a besoin de réconfort. Les bébés africains sont les bébés qui pleurent le moins car ils sont tout le temps en contact avec leur maman par le portage, par le cododo…

Pour le rituel, essayez de respecter au maximum un horaire pour le coucher. Les bébés aiment les routines et plus vous essaierez de leur donner à manger aux mêmes heures, le coucher également, plus vous lui faîtes prendre conscience du rythme d’une journée. Je sais qu’au départ c’est impossible.

Apprenez à reconnaître les signes de fatigue de votre bambin (se frotter les yeux, se toucher les oreilles, bailler…) et allez vite le coucher.

Au niveau matériel, vous pouvez choisir une gigoteuse pour qu’il se sente bien au chaud , un cocoonababy qui épouse parfaitement sa morphologie et lui crée un véritable cocon. Ce n’est pas obligatoire mais c’est du matériel spécialement étudié pour leur assurer un grand confort.

 

sommeil de bébé

 

Je vous rassure, donner un rythme à son enfant et l’aider à dormir paisiblement, ne se fait pas en un jour. Suivez tous ces petits conseils et votre enfant fera peut être bientôt ses nuits et surtout, aura des heures de sommeil pérennes.

Bon week-end et surtout je vous souhaite de belles nuits, le sommeil c’est si important 😉

 

 

 

 

 

 

 

Les secrets magiques pour endormir votre enfant paisiblement

Les secrets magiques pour endormir votre bébé paisiblement

Existe-t-il une recette magique pour endormir nos bébés ? Pas vraiment, mais des habitudes qui permettent de le faciliter .

endormir

Un petit coin douillet

Avoir le même endroit avec ses peluches, son mobile, sa veilleuse, sa décoration est important.

C’est son repère à lui, qui le rassure beaucoup surtout le soir au moment du coucher.

Nous aussi, on est content de retrouver notre chambre et notre lit !

Un rituel qui apaise

Les bébés adorent la routine.

Couchez donc votre bébé toujours à la même heure.

D’ailleurs, au passage, choisissez celle à laquelle votre enfant a sommeil, et non celle qui vous arrange.

(Je sais que vous n’êtes pas contents après moi de dire ça mais c’est pourtant la clé du succès)

Si c’est à 19h, c’est tôt peut être pour votre organisation, mais si vous loupez son cycle il fera attendre le prochain et il sera sans doute tard.

Si votre bébé est super en forme à 20h, attendez un peu.

Une fois que vous avez repéré l’heure à laquelle il semble être fatigué, tous les jours ce sera cette heure là.

Évitez de trop faire d’exceptions, vous serez récompensés car il sera régler comme une pendule.

endormir

Le lit n’est pas une punition

J’avoue que parfois, le mettre dans son lit 5 minutes pour le calmer quand il fait une colère est tentant, mais c’est une grosse erreur.

Le lit ne doit jamais être comme « aller au coin », car il associera le lit à une punition.

Temps calme avant de dormir

Souvent, les parents rentrent du travail peu de temps avant le temps du coucher et c’est souvent les grandes retrouvailles.

On a envie de profiter à fond de ce moment, mais inutile de d’exciter votre enfant juste avant de le coucher 😉

Je sais que ce n’est pas évident.

On a envie de faire des chatouilles, de sauter, de rigoler…

Si vous voulez avoir un moment privilégié, préférez plutôt les histoires qui sont un vrai moment de complicité tout en étant un temps calme.

Les histoires sont très importantes, elles apportent du vocabulaire, elles développent l’imagination de votre bébé …

Ps : on évite les histoires de loups, de méchants avec les tout petits qui favorisent les cauchemars.

Un moment de tendresse

Rien de mieux qu’un gros câlin avant de dormir pour faire le plein d’ocytocine= « l’hormone du bonheur »

On ne se couche pas fâché, ce n’est jamais bon pour un sommeil paisible. D’ailleurs cette règle vaut pour les parents 😉

On fait un câlin, mais je vous déconseille d’habituer votre tout petit à s’endormir dans vos bras.

Ce tout petit grandit et pèsera son poids.

De plus, quand ils grandissent ils sont sensibles au moindre mouvement et il faut recommencer depuis le début.

Votre bras s’en souviendra 😉

endormir

La musique adoucit les moeurs

Vous pouvez placer un mobile au dessus de son lit pour le bercer musicalement.

Il sera content de voir les suspensions au dessus de sa tête et de les retrouver tous les soirs.

Les musiques seront toujours les mêmes, ce sera une partie du rituel du coucher.

Avec tous ces petits conseils, vous allez réussir plus facilement à endormir votre loustic.

Et vous, vous avez des rituels pour le coucher ou des petites astuces à partager ?

Je vous embrasse,

Mlle B